artistes%20sur.jpg
galerie%20sur.jpg
actuait%C3%A9s%20sur.jpg
presse%20sur.jpg
contact%20sur.jpg



 
 
 
 
 

 

 

GUYODO, dessin sur carton recyclé, 59x40 cm, 2014



GUYODO, dessin sur carton recyclé, 58x40 cm, 2014

GUYODO, dessin sur carton recyclé, 59x40 cm, 2014

GUYODO, dessin sur carton recyclé, 69x39 cm, 2014

GUYODO, dessin sur carton recyclé, 59x40 cm, 2014




GUYODO, dessin sur carton recycle, 50x40 cm, 2014

 

 

Frantz Jacques dit GUYODO

Frantz Jacques dit GUYODO, né en 1973, fait partie des artistes de la «  Gran Rue », un des secteurs les plus pauvres de Port-au-Prince(Haïti) où, dans une ancienne décharge automobile,  une communauté de créateurs, les «  Atis Resistanz » , travaillent à partir de matériaux de récupération en tout genre.
Ainsi, GUYODO transforme les vestiges de notre consommation en œuvres d’art : sculptures, dessins, peintures à travers lesquelles il s’insurge contre son environnement et la misère honteuse dans laquelle les familles vivent sans espoir d’en sortir.
En 2006, il réalise avec 3 autres artistes, à la demande du Musée International de l’Esclavage de Liverpool, « Freedom sculpture », une œuvre géante  en commémoration du 200ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Puis, en 2014, il est sélectionné pour la création d’une sculpture de grande dimension dans le cadre de l’exposition « Haïti » au Grand Palais à Paris.
A côté de ses sculptures, on observe le style particulièrement nerveux et incisif de ses dessins, réalisés le plus souvent au dos de boites de Cornflakes ou d’emballages divers.

 

 

Charles Djerry, Ange Sacrifice, tech mixte sur carton, 54x42 cm, 2015



Charles Djerry, tech mixte sur carton, 69,5x50 cm, 2015

Charles Djerry, tech mixte sur carton, 60,5x49 cm, 2016

Charles Djerry, tech mixte sur carton, 61x50 cm, 2016

« Je suis Charles Djerry. Je suis né à Port-au-Prince et j’ai 20 ans. Je suis un artiste qui travaille sur la culture Vodoo haïtienne. J'ai commencé à travailler en 2014. J'ai fait un stage avec un peintre venu dans mon pays pour connaitre l'art haïtien, ensuite pour travailler ensemble aussi.
En février 2015, j'ai trouvé une galerie d’art qui était intéressée par mes dessins.
Quand je suis en train de dessiner, d’habitude, j’utilise beaucoup de musique et le Vodoo comme source d’inspiration. »


 

Alexis Peterson, tech mixte sur carton 60,5x51 cm, 2016

 




Alexis Peterson, tech mixte sur carton, 61x51 cm, 2016

Alexis Peterson, tech mixte sur carton, 64x46 cm, 2016

Alexis Peterson, tech mixte sur carton, 100x60 cm, 2016

« Je suis Alexis Peterson, né à Port- au- Prince le 22 septembre 1988. Je suis un artiste art  brut et je fais partie du groupe d’artistes New vision.
Je travaille sur le vodou car c’est la culture de mon pays et mon travail est basé sur le mystère.
Je me sens très fier d'être un artiste art brut et j'ai commencé à travailler depuis février 2011. Commencer n'était pas facile mais en regardant les artistes comme Guyodo et d’autres, ça m’a donné l’impulsion de devenir artiste. Ma première oeuvre d'art était inspirée par Danmbala : c'était un grand début pour moi de la peindre avec passion et amour, c'est pour cela que toutes mes œuvres d'art viennent de l'histoire du vodou haïtien.

En 2016 j'ai eu la chance de participer à une exposition New Vision organisée par Pierre-Paul Lesly. C'était un grand moment de ma vie d'artiste.
L'art, c'est ma passion, ma vie et je me sens très confortable d'être un artiste art brut. »

 

 

Fanfan Romain, tech mixte sur carton, 60x50 cm, 2016

 


Fanfan Romain, Tech mixte sur carton, 100x60 cm, 2016

Fanfan Romain, tech mixte sur carton, 60x50 cm, 2016

 

 

« Je suis Fanfan Romain. Mon art s’apparente à l’art des fous. Je suis né le 9 janvier 1974. Je suis marié et j'ai une fille. Je ne fais pas partie des artistes « Rezistans » car je travaille tout seul, je n'ai pas de groupe. Mon expérience de travail vient de Dieu, mon inspiration puis mon intelligence. Je travaille sur le vodou parce que c'est la culture de mon pays.

J'avais commencé à travailler en novembre 2012. En 2016, j’ai participé à l'exposition de l'hôtel Hollofson, c'était le plus grand jour de ma vie. J'aimerais être un artiste célèbre parce que l'art, c'est ma distraction, ma passion, j'aime l'art. »